Mon miracle électronique de Noël

Aujourd’hui, 25 décembre 2018, ça fait 7 ans jour pour jour que je possède et utilise mon cher MacBook Pro. 7 ans, naturellement, c’est un âge vénérable pour un ordinateur portable. Avec le temps, il a dû bénéficier d’un certain nombre d’interventions chirurgicales : rien n’est devenu plus routinier pour moi que de sortir mes petits tournevis spécialisés pour l’ouvrir et changer la batterie, les ventilateurs, le disque dur, la RAM. Il n’y a plus grand-chose d’origine dans ce MacBook, sinon l’enveloppe extérieure (et le lecteur CD, parce que oui, mon ordi est assez vieux pour avoir un lecteur CD. Il ne marche plus mais on s’entend que ça ne serait pas très utile de le remplacer…).

Il y a quelques jours, mon ordi a planté et ne démarrait plus. Probablement la carte mère. Remplacer la carte mère, qui contient essentiellement tous les circuits imprimés et est donc la partie la plus importante de la machine, c’est plusieurs centaines de dollars. Que faire? Commander une nouvelle carte mère? Abandonner mon ordi ainsi que mon ambition de le garder 10 ans?

Ou encore, faire comme j’ai vu à quelques endroits sur Internet et crisser la carte mère dans le four à 365 °F?

J’y croyais pas tellement. Mais je n’avais rien à perdre. Alors j’ai tout démonté. J’ai débranché tout ce qu’il fallait débrancher. J’ai préchauffé le four. J’ai fait des petites jambes en papier d’aluminium. J’ai mis la carte mère dans le four et j’ai attendu 7 minutes, le jour de Noël, 7 ans jour pour jour après avoir allumé l’ordi pour la première fois.

J’ai laissé la carte mère tiédir et j’ai tout remonté. J’ai rallumé l’ordi.

Pis ça a marché.

Nous ne sommes pas le dimanche de Pâques, mais il y a eu une résurrection aujourd’hui.

Joyeux Noël.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *